Archives des marqueurs 'histoire'

On parle de nous
L'article du journaliste Philippe Krasnopolski, « Un passé d'existants », publié sur le site de l'agence de presse Protestinter, évoque le thème du petit-déjeuner du Forum du 14 avril avec l'historien Patrick Cabanel : "Usages et mésusages du passé protestant". C'est à celui-ci que les protestants français doivent d’avoir surmonté les divisions et évité de se fondre dans la société moderne.

Lire la suite »

Compte-rendu
L'historien du protestantisme a montré, lors du petit-déjeuner du Forum du 14 avril 2015, la manière dont les protestants français ont d'abord dressé des « livres de noms » comme arme de survie face aux négateurs de la minorité. La tolérance et le pluralisme advenus, les protestants ont agi dans le sens d'une surenchère, au moment où l'on pouvait s'attendre à une « désaffection » de ce passé traumatique.

Lire la suite »

L'historien Patrick Cabanel est revenu, lors du petit-déjeuner du 14 avril pour Le Forum de Regardsprotestants, sur le rapport étonnant que les protestants français ont toujours entretenu à leur histoire. Contre l'oubli d'abord, puis pour nourrir le sentiment d'élection et contre le risque de la perte d'identité.

Lire la suite »

Article
Dans notre société, on observe un net décrochage de la notion d’intégrité (professionnelle, politique, mais aussi privée), comme si cette notion était surannée, voire inutile, sauf dans les slogans relatifs à la consommation. Alors, le protestantisme s’est-il laissé digérer par cette tendance ? Ne doit-il pas formuler des exigences en matière d’intégrité… et se les appliquer ?

Lire la suite »

Article
Le collège Cévenol fut le symbole d’une recherche, initiée au sein du protestantisme, d'une forme de culture et de pédagogie innovante autour de la notion de liberté. Paul Ricœur y a enseigné la philosophie. Alors comment accueillir sans émotion la faillite de ses aspects mythiques ? Le protestantisme peut-il encore inspirer un modèle éducatif ?

Lire la suite »

Article
D’un côté, la maladie apparaît comme le véritable naufrage de la vieillesse et nous fait applaudir aux plans Alzheimer comme une planche de salut collective. De l’autre, l’indifférence au fait que nous construisons une société en voie « d’Alzheimerisation » collective ne laisse plus place à la mémoire ou à une mémoire si courte qu’elle se confond avec le présent.

Lire la suite »

Article
Les réformateurs ont bel et bien été des champions du mariage pour tous. Il ne s’agit pas là simplement d’un jeu de mot. L’éloignement dans le temps permet aussi de suspendre les passions.

Lire la suite »