Archives des marqueurs 'identité'

Compte-rendu et interview
Petit déjeuner du Forum avec Heinz Wismann Heinz Wismann était le 9 février l'invité des Petits déjeuners du Forum. Dès le début de son exposé, Heinz Wismann a tenu à préciser que, selon lui, la notion d'identité collective est une fiction existentialiste. C'est la mécanique langagière au sens large qu'il convient d'étudier et de prendre en compte, si l'on veut dépasser les incompréhensions entre les différentes traditions culturelles.
Le philologue et historien a également insisté sur le nécessaire travail d'éveil à effectuer auprès des jeunes générations pour que l'apprentissage des langues dans leur diversité soit valorisé au cours de leur parcours éducatif.

Lire la suite »

On parle de nous
L'article du journaliste Philippe Krasnopolski, « Un passé d'existants », publié sur le site de l'agence de presse Protestinter, évoque le thème du petit-déjeuner du Forum du 14 avril avec l'historien Patrick Cabanel : "Usages et mésusages du passé protestant". C'est à celui-ci que les protestants français doivent d’avoir surmonté les divisions et évité de se fondre dans la société moderne.

Lire la suite »

Compte-rendu
L'historien du protestantisme a montré, lors du petit-déjeuner du Forum du 14 avril 2015, la manière dont les protestants français ont d'abord dressé des « livres de noms » comme arme de survie face aux négateurs de la minorité. La tolérance et le pluralisme advenus, les protestants ont agi dans le sens d'une surenchère, au moment où l'on pouvait s'attendre à une « désaffection » de ce passé traumatique.

Lire la suite »

L'historien Patrick Cabanel est revenu, lors du petit-déjeuner du 14 avril pour Le Forum de Regardsprotestants, sur le rapport étonnant que les protestants français ont toujours entretenu à leur histoire. Contre l'oubli d'abord, puis pour nourrir le sentiment d'élection et contre le risque de la perte d'identité.

Lire la suite »

Article
Le 9 février, les Suisses ont voté, à une faible majorité, en faveur du repli sur soi. Ce référendum pose deux problèmes : la teneur de l’identité nationale et la propension à l’amnésie collective. Nous tentons ici de les mettre en perspective à la lumière d’une conception relationnelle de l’identité et du devoir de mémoire.

Lire la suite »